Août 2017– Mise à jour de Pillcheck à la version GYIAUG212017

DNA

Août 2017– Mise à jour de Pillcheck à la version GYIAUG212017

Bien que notre ADN ne change pas au fil du temps, les lignes directrices cliniques établies par la communauté scientifique sont continuellement améliorées et étendues pour couvrir un nombre croissant de médicaments. Afin d’assurer la valeur Pillcheck pour nos clients dans le futur, nous mettons régulièrement à jour les rapports, pour y ajouter les renseignements et les médicaments les plus récents.

À la page 7 du rapport Pillcheck, vous trouverez un sommaire des diplotypes et des génotypes. Au bas du tableau, dans une section distincte des autres renseignements, vous trouverez également le code de version de la base de données de référence : GYIAUG212017. Le dernier numéro dans la même section correspond au nombre de médicaments déclarables : 139. Les modifications suivantes ont été apportées dans la mise à jour d’août 2017 :

  • Conformément aux plus récentes recommandations du CPIC (Clinical Pharmacogenetics Implementation Consortium), le diplotype *1/*17 de l’enzyme CYP2C19 a été reclassifié de métaboliseur ultrarapide à métaboliseur rapide, et le diplotype *17/*17 a été reclassifié comme métaboliseur ultrarapide. Certaines recommandations et certaines alertes pour les médicaments métabolisés par l’enzyme CYP2C19 ont été mises à jour, en particulier pour le voriconazole, qui fait maintenant l’objet de directives particulières chez les enfants et les adultes. Les alertes touchant le citalopram, l’escitalopram, la sertraline, le diazépam et les inhibiteurs de la pompe à protons ont également été mises à jour pour les métabolisateurs rapides dont le diplotype est *1/*17.
  • Nous avons ajouté des recommandations pour l’apixaban (Eliquis) et le rivaroxaban (Xarelto) en raison d’interactions médicamenteuses connues impliquant l’enzyme CYP3A4 pour aider les fournisseurs de soins de santé à déterminer si ces médicaments peuvent représenter une option appropriée chez les mauvais métaboliseurs de la warfarine. Bien qu’il n’existe pas de directives particulières du CIPC ou de la FDA concernant les inhibiteurs du facteur Xa, on sait que l’administration concomitante des substrats du CYP3A4 augmente l’exposition à ces médicaments et peut augmenter considérablement le risque de saignement. Suivant la même logique, nous avons ajouté des avertissements pour ceux qui ont une activité métabolique mauvais ou intermédiaire de l’enzyme CYP3A4.
  • De même, nous avons ajouté à la liste de nouveaux médicaments contre l’hépatite C qui peuvent être envisagés chez les patients qui devraient obtenir une réponse insuffisante au traitement par un interféron (atazanavir, dolutégravir, elbasvir et grazoprévir, lédipasvir et sofosbuvir, ombitasvir, paritaprévir et ritonavir, sofosbuvir, sofosbuvir et velpatasvir). Cette information pourrait être pertinente pour les patients qui commencent un traitement contre l’hépatite C lorsqu’on envisage une option de traitement par étapes.

Nous conseillons à nos clients d’accéder à leurs rapports mis à jour sur le Portail et de les partager avec le pharmacien et les médecins traitants.

Si vous avez des questions liées au rapport Pillcheck mis à jour, veuillez envoyer un message à l’adresse info@geneyouin.ca. Vos commentaires sont précieux pour nous, car ils nous aident à améliorer le service d’optimisation de la médication Pillcheck.

Partager cette publication