Données cliniques de pharmacogénomique

Pillcheck est un service de pointe de médecine personnalisée qui intègre des facteurs pharmacogénomiques (PGx) et des facteurs liés au mode de vie dans des suggestions qui sont cliniquement exploitables. De nombreuses études montrent que la pharmacothérapie guidée par l’ADN réduit d’environ 30 % les événements indésirables liés aux médicaments et améliorent les résultats en matière de santé.

Les ressources cliniques ci-dessous présentent des études démontrant la validité clinique et l’utilité sanitaire et économique de la pharmacothérapie guidée par Pillcheck en fonction de divers problèmes de santé et paramètres cliniques. Ces études sont publiées dans des revues à comité de lecture et montrent des résultats cohérents avec ceux d’autres études cliniques portant sur les prescriptions guidées par la pharmacogénomique.

Pour en savoir plus sur les lignes directrices pharmacogénomiques que nous suivons.

Ressources cliniques

  • Santé mentale

    Une méta-analyse démontre que les traitements guidés par la pharmacogénomique améliorent de 37 % le taux de rémission de la dépression. (Milosavljević F et al., 2024) [en anglais].

    Les améliorations associées aux soins guidés par la pharmacogénomique sont obtenues en évitant ou en ralentissant la transition vers la dépression réfractaire (résistante au traitement). Les analyses économiques de la santé indiquent que les coûts différentiels des tests seraient compensés dans les deux années suivant leur mise en œuvre, compte tenu d’un prix moyen de 595 $ CA. (Ghanbarian S et al., 2023) [en anglais].

    La technologie Pillcheck a été utilisée dans l’essai clinique NCT03591224 [en anglais], une étude prospective, à simple insu, randomisée et contrôlée qui a évalué l’impact d’une thérapie guidée par la pharmacogénomique par rapport à un traitement antidépresseur standard de la dépression et de l’anxiété. (Papastergiou J et al., 2021) [en anglais]

    Le traitement a été mis en œuvre dans trois grandes pharmacies communautaires. 213 patients ayant reçu un diagnostic de trouble dépressif caractérisé léger à modéré ou d’anxiété généralisée ont été randomisés pour recevoir un traitement antidépresseur guidé par la pharmacogénomique (n = 105) ou un traitement antidépresseur standard (n = 108).

    Les résultats rapportés par les patient(e)s en matière de dépression, d’anxiété, d’incapacité et de satisfaction à l’égard du traitement ont été évalués aux mois 0, 1, 3 et 6.

    Principales conclusions :

    Tous les résultats cliniques se sont améliorés de manière significative.

    Groupe témoin

    Soins standard avec optimisation du traitement médicamenteux habituel

    Groupe PGx

    Soins standard et optimisation de la pharmacothérapie basée sur la pharmacogénétique

    Gravité de la depression PHQ-9

    Anxiété généralisée GAD7

    Échelle d'invalidité Sheehan

    Les scores de dépression, d’anxiété généralisée et d’incapacité ont montré que les personnes participantes ayant reçu un traitement guidé par la pharmacogénomique se sont améliorées plus rapidement que les personnes participantes ayant reçu un traitement standard.

    Les résultats de l’étude Pillcheck sont conformes à ceux d’autres études portant sur des personnes traitées pour dépression et anxiété et recevant une thérapie guidée par l’ADN dans les 24 semaines suivant le début du traitement. Des tests pharmacogénomiques plus précoces permettent d’éviter de multiples essais de médicaments et d’atteindre plus rapidement une sélection thérapeutique et une posologie optimales.

    La pharmacothérapie guidée par la pharmacogénomique réduit le recours à la thérapie par la conversation et à d’autres traitements non médicamenteux. Les analyses de sensibilité montrent que les coûts des tests pharmacogénomiques seraient compensés dans les deux ans suivant leur mise en œuvre, compte tenu d’un prix moyen de 630 $ CA.

    Publications connexes :

  • Multiplicité des médicaments (polypharmacie)

    Chaque nouveau médicament pris par une personne augmente le risque d’effets secondaires ou d’inefficacité d’un médicament.

    Cent personnes ont été enrôlées dans l’étude. L’âge moyen était de 56,7 ans et les personnes prenaient en moyenne 4,9 médicaments de façon continue. Les pharmaciens ont cité les raisons les plus courantes pour lesquelles les tests ont été effectués : inefficacité du traitement (43 %), réaction indésirable (32,6 %) et introduction guidée d’un traitement (10,4 %).

    Changement de médicament
    60.3%
    Augmentation de la surveillance
    22.1%
    Ajustement de la posologie
    13.2%
    Arrêt du médicament
    4.2%

    Principales conclusions :

    L’examen de la médication guidé par Pillcheck a permis de cerner deux fois plus de problèmes de pharmacothérapie qu’une évaluation standard en pharmacie. En moyenne, 1,3 problème de pharmacothérapie directement lié aux résultats pharmacogénomiques a été relevé par personne. Les suggestions de Pillcheck ont conduit à des changements en matière de traitement, à des ajustements de dose ou à l’arrêt d’un médicament afin d’améliorer la tolérance et la réponse au traitement.

    Publications connexes :

  • Gestion des maladies chroniques

    Le fardeau des maladies chroniques liées à l’âge peut être difficile à gérer.

    Les pratiques de prescription de 90 personnes qui résident en centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) recrutées pour une gestion thérapeutique guidée par l’ADN ont été comparées à celles de 895 personnes témoins. Les personnes participantes à l'étude prenaient de 7 à 47 médicaments, avec des indications pharmacogénomiques pour 1 à 17 médicaments.

    A

    B

    Principales conclusions :

    L’analyse pharmacogénétique a permis de cerner 114 problèmes distincts de pharmacothérapie chez les 90 personnes à l’étude, dont 29 ont été classés comme graves. Quelques 64 % des personnes traitées avec des antidépresseurs ont un métabolisme CYP2C19 ou CYP2D6 modifié et pourraient bénéficier d’un ajustement de la dose ou d’un changement d’antidépresseur. Des personnes traitées à l’hydromorphone, 30 % ont une réponse réduite aux opioïdes en raison de variations du gène OPRM1. Cette étude démontre le rôle clinique de l’optimisation des médicaments fondée sur la pharmacogénomique en ce qui concerne la gestion de la dépression, de la douleur chronique, des cardiopathies et des symptômes gastro-intestinaux.

    Publications connexes :

  • Mise en œuvre de la pharmacogénomique dans la pratique

    Pillcheck a été la première plateforme à combiner l’analyse de l’ADN et les services de pharmacie clinique, et demeure chef de file dans ce domaine. Notre équipe a développé l’architecture technologique de Pillcheck pour répondre à une demande de déploiement rapide, de configuration flexible et d’évolution des programmes de médecine personnalisée fondés sur l’analyse des données.

    Principales considérations dans le choix d’une plateforme pharmacogénomique. Pillcheck est un service logiciel multilingue. Il intègre des examens effectués par des pharmaciens spécialisés et permet une mise en œuvre cohérente des connaissances en médecine personnalisée pour les personnes, les entreprises et les professionnels de la santé.

    La pharmacothérapie guidée par Pillcheck améliore le retour au travail des personnes recevant des prestations d’invalidité. Les principaux fournisseurs de régime d’avantages sociaux du Canada utilisent le service Pillcheck pour la gestion des cas d’invalidité.

    Un accès équitable aux technologies novatrices, des mises à jour de façon continue, l’utilisation et le partage sécurisé de données avec les professionnels de santé figurent parmi les principaux facteurs contribuant à l’impact positif des programmes de médecine personnalisée sur la santé et l’économie.

Aller au contenu principal