Quels antidépresseurs peuvent traiter mes symptômes du côlon irritable?

Quels antidépresseurs peuvent traiter mes symptômes du côlon irritable?

Vous vous demandez peut-être pourquoi un médecin prescrirait un antidépresseur pour traiter votre syndrome du côlon irritable (SCI). Parfois, de faibles doses d’antidépresseurs sont prescrites pour le SCI, même si la personne qui en souffre n’est pas dépressive. La recherche a démontré que deux types principaux d’antidépresseurs (ISRS et ATC) atténuent les symptômes du SCI. Les antidépresseurs peuvent réduire les sensations de douleur et d’autres symptômes chez les personnes atteintes du SCI.

L’utilisation des antidépresseurs pour traiter le SCI est ce que les médecins et les pharmaciens appellent une utilisation « non conforme » du médicament. « Non conforme » signifie que le médicament est utilisé d’une manière non indiquée par la FDA ou Santé Canada sur l’étiquette du médicament. L’emploi non conforme d’un médicament (qui ne devrait être prescrit que par un médecin) est légal et courant, et s’appuie souvent sur des études scientifiques.

Des associations médicales, telles que l’American College of Gastroenterology, ont conclu qu’il existait suffisamment de preuves pour soutenir l’utilisation de certains types d’antidépresseurs pour traiter les symptômes du SCI.

Comment les antidépresseurs peuvent-ils traiter les symptômes du SCI? Les antidépresseurs n’agissent-ils pas généralement dans le cerveau?

Les antidépresseurs sont traditionnellement utilisés pour traiter les déséquilibres chimiques dans le cerveau. Ils stimulent les substances chimiques liées à l’humeur en ciblant des cellules spéciales appelées « neurones ». Différents types de neurones ont des fonctions différentes. Certains neurones, par exemple, sécrètent de la sérotonine. Les antidépresseurs qui ciblent les neurones sérotoninergiques sont appelés ISRS. Les ISRS (l’un des antidépresseurs les plus couramment prescrits) augmentent les niveaux de sérotonine. Les ATC (un autre type d’antidépresseur) augmentent les niveaux de sérotonine et d’adrénaline.

Alors, comment les antidépresseurs peuvent-ils traiter les problèmes d’intestin?

L’intestin et le cerveau sont en communication constante. Ce qui se passe dans l’intestin affecte le cerveau et vice versa. Les papillons dans l’estomac quand vous êtes nerveux est un bon exemple de la communication entre votre cerveau et votre intestin!

Comme le cerveau, l’intestin compte aussi des neurones. Il en contient tellement, qu’on l’a appelé notre « deuxième cerveau ». Certains neurones de l’intestin produisent de la sérotonine, comme les neurones producteurs de sérotonine dans le cerveau. En fait, l’intestin produit plus de 90 % de la sérotonine dans le corps.
Les scientifiques supposent que l’impact des antidépresseurs sur les neurones intestinaux producteurs de sérotonine est la raison pour laquelle les antidépresseurs peuvent soulager les symptômes du SCI. Plus de recherche est cependant nécessaire pour bien comprendre comment cela fonctionne. La plus récente hypothèse est que, comme beaucoup de personnes souffrant du SCI ont des problèmes de perception de la douleur et que les antidépresseurs réduisent notre perception de la douleur, le traitement aux antidépresseurs est logique.

L’anxiété ou la dépression à long terme ont également été associées à des troubles intestinaux. Il n’est pas rare que les personnes souffrant du SCI souffrent également d’anxiété ou de dépression. Pour cette raison, une prescription d’antidépresseurs destinés à traiter l’anxiété ou la dépression n’est pas inhabituelle pour les personnes atteintes du SCI.

Le type d’antidépresseur fait-il une différence?

Le type d’antidépresseur utilisé pour traiter le SCI a de l’importance. Des études montrent que, selon votre symptôme principal (diarrhée, constipation ou un mélange des deux), certaines personnes répondent mieux à certains types d’antidépresseurs.

Antidépresseurs tricycliques (ATC)

Les ATC se sont avérés meilleurs pour le SCI à prédominance diarrhéique (SCI-D). Ces médicaments ralentissent la motilité intestinale, ce qui aide à réduire la diarrhée. Malheureusement, les ATC peuvent avoir des effets secondaires tels que somnolence, bouche sèche, vision trouble, problèmes sexuels, vertiges, tremblements, maux de tête et prise de poids. Voici quelques exemples d’ATC couramment prescrits :

  • Elavil (amitriptyline)
  • Tofranil (imipramine)
  • Norpramin (désipramine)
  • Aventyl (nortriptyline)

Inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS)

Les ISRS se sont avérés meilleurs pour le traitement du SCI à prédominance de constipation (SCI-C). Généralement, moins d’effets secondaires sont rapportés pour les ISRS que pour les ATC. Ceux-ci comprennent les nausées, la diarrhée, l’anxiété, les maux de tête, la perte de la libido et la prise de poids. Certains ISRS couramment prescrits :

  • Celexa (citalopram)
  • Lexapro (oxalate d’escitalopram)
  • Prozac (fluoxétine)
  • Paxil (paroxétine)
  • Zoloft (sertraline)

Le test Pillcheck peut-il m’aider à trouver un antidépresseur pour traiter mes symptômes du SCI?

Si vous envisagez un traitement par antidépresseur, Pillcheck peut vous aider. Tout le monde ne métabolise pas les antidépresseurs de la même manière. En fonction de votre génétique, vous aurez peut-être plus de mal à métaboliser certains types d’antidépresseurs. Cela peut augmenter les effets secondaires désagréables et rendre votre traitement moins efficace. Pillcheck teste votre réponse à de nombreux antidépresseurs utilisés pour traiter les symptômes du SCI. Notre équipe de pharmaciens spécialisés examine vos résultats de test et vous fournit une lettre de recommandations pour vous aider, ainsi que votre médecin, à trouver le traitement le plus efficace.

Pour en savoir plus, visitez www.Pillcheck.ca

Partager cette publication